Le Journal de Garfield

Jour 0


À 19h35, on m’amena dans une cage dans une salle ou je ne me sentais pas en sécurité, malgré tout ça jetait si faible que je ne pouvais ni rouspéter ni m’opposer à ce qui allait se passer. Par la suite, une dame accompagne d’un homme mon apporté dans une voiture. Jetais stresser , allait il me faire du mal? Où m’emmenait-il ? Serais je en sécurité ? Tant de questions résonnaient dans ma tête. Alors que sur le banc de ce qui semblait être une voiture je sentis tranquillement la chaleur monter, une chaleur que je n'avais pas sentit depuis quelque temps.
Après un certain temps, qui me semblât interminable, jetait dans ce qui semblait être une pièce fermer, quoi que je n’en étais pas sur étant donné que je voyais ni ne sentais rien. Par la suite, on m’a donné de l’amour, BEAUCOUP d’amour , peut-être même un peu trop. Jetait méfiant , et avec raison, car il mon injecter contre mon gré une sorte de liquide et mon toucher les yeux, ce n’est que plus tard que je compris que cela était quelque chose  qui m’aiderait a allez mieux. Un coup qu'ils on eu terminer de me soigner il mon laisser seul dans le noir, enfin je pouvais dormir au chaud.


Jour 1


À 7h30, la dame qui m'avait apporté la ou je me trouvais entra dans la pièce et en alluma la lumière ce qui m'aveugla aussitôt. Du moins du seul oeil que jetait capable d'ouvrir. Ensuite elle commença les mêmes choses désagréables qu’elle m'avait fait la veille. Mes yeux brulaient j'avais mal, mais jetait toujours trop faible pour m'opposer a quoi que se soit alors j'attendis et je me rendormis lorsqu'elle fut partit.
Vers 8h du soir elle revint a ce qui semblait être sa maison. Quelques minutes après elle apparut dans la pièce ou je me trouvais. Tout de suite je me suis dit ah non pas encore. Eh oui encore, elle mettait encore ces doigts dans mes yeux, m’injectais quelque chose de désagréable dans la bouche, surtout que j'ai déjà assez de difficulté a respiré. Par contre cette fois si jetait assez fort pour lui faire comprendre mon insatisfaction alors je me débattis le plus que je pouvais, car même si je savais que c'était pour mon bien c'était très désagréable. De plus cette fois si non seulement elle me faisait son petit rituel, mais en plus elle me força à manger et boire. Bien sûr comme je n'avais pas mangé et bu depuis un certain temps il m'était très difficile de me rétablir à 100%